De la Marne au Rhin, Jean-Louis Forain et la Première Guerre Mondiale


Vidéo d’introduction (en anglais) de l’exposition « De la Marne au Rhin, Jean-Louis Forain et la Première Guerre Mondiale » en cours à la Dixon Gallery, Memphis, Tennessee (Etats-Unis).

Jusqu’au 6 Janvier 2019, The Dixon Gallery and Gardens de Memphis, ville d’origine du King Elvis Presley, située dans l’état Tennessee (Etats-Unis) sur les flancs du fleuve Mississippi, met en avant les dessins de presse de Jean-Louis Forain (1952-1931) avec son exposition « De la Marne au Rhin, Jean-Louis Forain et la Première Guerre Mondiale ». Le musée privé des Beaux-Arts The Dixon Gallery, qui abrite la plus importante collection d’œuvres de Jean-Louis Forain aux Etats Unis, a décidé de fêter le centenaire de l’armistice avec une exposition des dessins de presse publiés par le caricaturiste pendant le conflit.

FORAIN WR DRAWINGS EXHIBITION DIXON ALICE VALDES FORAIN CURATOR 251x300 De la Marne au Rhin, Jean Louis Forain et la Première Guerre Mondiale

Lorsque la première guerre mondiale éclate, le célèbre caricaturiste à l’esprit tranchant n’hésite pas à s’engager à l’âge de 62 ans dans la nouvelle et innovante section du camouflage de l’armée française. Nommé inspecteur général des équipes de camouflage, l’officier supervise la fabrication de matériaux dans des ateliers et participe à des travaux sur site, tel que l’installation du premier arbre artificiel utilisé comme poste d’observation. Lors de ses interventions sur le front, l’artiste ne manque pas de remplir ses carnets de croquis et noter les expressions qu’il entend pour ensuite les réutiliser dans ses dessins de presse. Les poilus se reconnaissent dans les dessins de Forain et considèrent Forain comme un des leurs.

Porté par la volonté de soutenir le moral et le patriotisme des français, l’humoriste féroce publie un dessin par semaine dans les journaux. Plus de 200 dessins sont parus de mi-août 1914 jusqu’au lendemain du traité de Versailles du 28 juin 1919. Dans l’Opinion, le Figaro et le Oui – qui devient l’Avenir après la victoire-, Forain publie des dessins dans lesquels la force simplifiée du trait s’allie à la verve et à la morsure de légendes ramassées. Le style de Forain est une innovation dans le dessin d’humour : il tranche par sa netteté, sa justesse percutante et sa subtile simplicité. Simultanément, des gravures sont tirées à partir des dessins parus dans la presse. La sélection de tirages exposée à la Dixon Gallery de Memphis fait éclater à nouveau la science de la composition et le talent de l’artiste pour capturer le mouvement et le volume avec une ligne épurée. Choisir d’exposer Forain, c’est mettre à l’honneur un message éternel. Ses caricatures dénoncent la cruauté de l’ennemi envers les civils et les destructions délibérées ; elles traitent avant tout d’humanité, fraternité, courage et résilience des peuples malgré leurs grandes souffrances.

Organisé par The Dixon Gallery and Gardens, commissaire invitée Alice Valdes-Forain.

En correctionnelle de Jean-Louis forain devient un tableau sculpté en 3D

Derniers jours pour voir l’exposition « L’essentiel est invisible pour les yeux »  au musée de l’Ardenne. Douze chefs-d’œuvre réunis par le musée de Charleville-Mézières sont à voir et à ressentir du bout des doigts jusqu’au 16 Septembre 2018.

Jean Louis Forain en En correctionnelle huile sur toile peinture painting  1024x576 En correctionnelle de Jean Louis forain devient un tableau sculpté en 3D

Jean-Louis Forain, En correctionnelle © J.A, L’ardennais.

La cité natale de Rimbaud, grand ami de Jean-Louis Forain, innove et rend les beaux-arts à la portée des personnes aveugles et malvoyantes grâce à des répliques en volume. Les visiteurs voyants, eux aussi, découvrent de nouvelles émotions artistiques. Tous explorent des œuvres d’Henri Fantin-Latour, Alfred Sisley, Fernand Léger, Pablo Picasso et Jean-Louis Forain, fabriquées en impression 3D. L’exposition, amenée à voyager vers d’autres institutions muséales, associe aux créations sculptées en 3D les œuvres originales provenant des collections du musée de l’Ardenne et du musée Arthur Rimbaud.

 «Ce n’est pas un simple objet à toucher. On veut donner aux malvoyants ou aux aveugles les mêmes clés de compréhension, et le tableau tactile est une infime partie du dispositif d’exposition.» Carole Marquet-Morelle, directrice du musée de l’Ardenne.

Cette prouesse technologique qui a pris forme dans les locaux du fablab de l’IFTS (Institut de Formation Technique Supérieur) a été rendue possible grâce au travail des chercheurs de l’université de Troyes. Un groupe de déficients visuels s’est associé au projet  en apportant leurs ressenti et sensations pour provoquer de l’émotion. Ils ont en effet contribué à penser le choix des matériaux, des œuvres, leur inclinaisons, l’éclairage, les bandes podotactiles, etc.

Voilà un bel exemple d’initiative qui mêle accès à la culture pour tous, inclusion sociale des personnes déficientes visuelles et questionnement sur le rapport émotionnel à l’art.

Jean Louis Forain En correctionnelle entre 1852 et 1927 huile sur toile 590 x 735 cm musée Arthur Rimbaud musée de lArdenne Charleville Mézières France 2 En correctionnelle de Jean Louis forain devient un tableau sculpté en 3D

Vue de l’exposition extrait du reportage de Reportage de  M. Kaczkowski / D. Samulczyk / C. Sgorlon pour France 3 / Culturebox.

Jean-Louis Forain, En correctionnelle, entre 1852 et 1927, huile sur toile, 59,0 x  73,5 cm, musée Arthur Rimbaud – musée de l’Ardenne, Charleville-Mézières, France.

 

Une remarquable «femme aux affiches» de la collection de Peggy et David Rockefeller va etre dispersée lors de la vente du siècle à Christie’s New York en mai prochain.

2018 NYR 16721 0519 000jean louis forain la femme aux affiches 248x300 Une remarquable «femme aux affiches» de la collection de Peggy et David Rockefeller va etre dispersée lors de la vente du siècle à Christies New York en mai prochain.

Il y a quelques mois, la maison de ventes aux enchères Christie’s a présenté à notre examen cette magnifique Femme aux affiches. Peinte par Jean-Louis Forain dans les années 1880, elle offre un bel aperçu des habitudes de l’artiste, grand chroniqueur de la vie parisienne à la Belle Époque.

Forain immortalise l’une de ses rencontres éphémères sur le boulevard. Derrière cette anonyme élégamment vêtue d’un chapeau richement orné de fleurs et de rubans violets, les affiches aux couleurs vibrantes ornent le kiosque à journaux et ancrent le modèle dans la modernité de son temps. Forain, qui appose sa signature sur l’une des affiches, capture l’instantané d’une présence à la fois éphémère et énigmatique. Interrompue dans son mouvement, la jeune femme nous fixe de son regard envoutant. Mais que fait elle si apprêtée, vraisemblablement seule sur les trottoirs de Paris la nuit tombée ?

A. Valdès-Forain
.

New York, Rockefeller Center, 10 Mai 2018

Jean-Louis Forain (1852-1931)
La femme aux affiches, circa 1880-1885

signé ‘jean louis forain’
Huile sur toile
55.9 x 46 cm

Provenance

Galerie Paul Rosenberg, Paris (1917).
Kirster Littorin, Stockholm; sale, Bukowskis, Stockholm, 7 September 1932, lot 107.
Lieutenant-Colonel Rosander, Stockhol.
Ernst A. Kruger, New York.
M. Knoedler & Co., Inc., New York ( 1937).
Abby Aldrich Rockefeller and John D. Rockefeller, Jr., New York (July 1937).
Laurance Spelman Rockefeller, New York (June 1947).